Top
Last Post

"Golfez Maroc" est un slogan. Slogan de rassemblement, slogan d'engagement et slogan de découverte. De notre côté, nous ferons tout pour que vous trouviez sur ce site, et ses pages, les informations qui vous donneront envie d'aimer le Maroc du Golf.

Weather Report Marrakech, MA
+10.0°C

Le saviez vous? Slope

LE SLOPE

On doit à l'américain Dean Knuth cette notion de slope destinée à mieux évaluer les handicaps des joueurs, notion qui est apparue dans les années 1980.

Un parcours référence est noté à 113. Il est censé être facile à jouer et n'importe quel bogey player jouera son niveau (+18 au dessus du par) en strokeplay, en principe bien sûr.

Le slope minimal est de 55 et le slope maximal de 155.
- Si un parcours possède un slope de 113 alors il est équivalent au parcours de référence.
- Si un parcours possède un slope inférieur à 113, il est considéré comme facile.
- Si un parcours possède un slope supérieur à 113, il est plus difficile à jouer.

Le slope a été créé pour rendre plus juste les niveaux de jeu à l'échelle nationale et internationale.

Il ne faut pas oublier que le slope est une valeur théorique. A slope équivalent, un parcours peut convenir à une typologie de joueur et pas à une autre. Ces critères sont tous calculés par la commission d'étalonnage mais il est communément accepté que le critère le plus important est la distance total du parcours. Ainsi, sur certains parcours assez courts, il est extrêmement difficile de scorer étant donné le slope très bas et le peu de coups rendus.

Les très bons joueurs (à un chiffre) favorisent en général la compétition sur des parcours longs et difficiles (slope > 135) qui leur rendent des coups plutôt que de jouer sur des parcours dont le slope est bas et sur lesquels ils doivent jouer scratch pour espérer descendre leur index ! Les débutants peuvent jouer sur des parcours assez courts car leur difficulté est d'arriver jusqu'au green, donc autant qu'il y ait moins de chemin à parcourir !

 

Evaluation d’un parcours

Pour savoir comment est noté un parcours par rapport au parcours de référence, 11 critères sont pris en compte.

Ces éléments, évalués trou par trou et repère par repère prennent en compte toutes les difficultés qu’un golfeur peut rencontrer sur un parcours suivant son niveau et son sexe : - Longueur réelle du jeu : parcours roulant ou pas, dénivelé, dog-leg, vent dominant.

- Topographie du trou : stance à plat ou en pente.
- Fairway : sa largeur et la longueur de franchissement pour l’atteindre.
- Rough : est-il en jeu au niveau de la zone de réception ? Hauteur, difficulté pour en sortir.
- Hors-limites et rough extrême : distance de la zone de réception ?
- Obstacles d’eau : sont-ils en jeu au niveau de la zone de réception et distance de franchissement ?
- Arbres : distance de la zone de réception ? Difficulté pour en sortir.
- Bunkers : distance de la zone de réception ? Profondeur.
- Green : difficulté pour l’atteindre et rapport entre sa taille et la longueur du coup pour l’atteindre.
- Surface du green : pentes, plateaux, vitesse.
- Psychologie : impact psychologique du trou en fonction des difficultés qu’il présente.